En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Mail: contact@altiplanet.fr

Tel: +33 (0)6 82 37 03 37

Raid en Silvretta

La Silvretta est un terrain de jeux exceptionnel pour le ski de randonnée. Cette région, à cheval entre la Suisse et l’Autriche, est parsemée de refuges (ou plutôt d’hôtels !) de haute altitude et de sommets magnifiques ! 

Depuis le temps que j’entendais parler des fixations Silvretta et que je m’étalais de la crème Piz Buin sur le visage… J’avais hâte de découvrir ce massif !

Nous voici donc partis pour un raid de 7 jours, l’équipe est composée de 5 skieurs expérimentés (André, Denis, Michel, Pascal et Pierre) et un guide.

Bref, après une période anticyclonique de 3 semaines, nous arrivons à Partene (Autriche) et il pleut. Qu’à cela ne tienne, nous avalons une escalope autrichienne (la première d’une longue série) et nous partons.

ski silvretta

J1 (12 avril 2014): Le voyage est surprenant. Dès les premières minutes nous embarquons, en musique, dans un téléphérique qui nous dépose à un arrêt de bus ! L’engin nous attend, nous embarquons et  nous nous retrouvons projetés à toute vitesse, dans une galerie à peine plus large que notre embarcation. À  la sortie de ce boyau, la route continue, contournant des lacs gelés, puis se ferme au niveau d’un barrage. Terminus, tout le monde descend ! Toujours aussi atypique, le début de notre randonnée se fait, en skating, sur un lac gelé de plus de 2km de long.  Après toutes ces aventures, nous arrivons au refuge de Wiesbaden, où nous sommes très bien accueillis, par la charmante gardienne !

La météo pour le lendemain s’annonce mauvaise, nous parlons de l’itinéraire puis : une bière, une soupe, une escalope autrichienne et au lit !

J2 : Au réveil, le vent est fort, le brouillard épais et la neige virevoltante. Bon, l’objectif du jour est de rejoindre Jamtal Hütte, pour cela, il nous faut passer au Ochsenscharte (col) et redescendre sur le glacier de Jamtal. Au niveau du col la visibilité est mauvaise, nous faisons alors une descente au lasso. Le principe est de jeter un mousqueton attaché à une corde pour faire ressortir le relief. C’est lent mais amusant !

En arrivant au refuge, nous prenons innocemment des chaussons dans l’entrée et montons manger notre soupe, bien méritée. C’est alors que des Autrichiens courroucés, viennent nous réclamer les pantoufles ! Après de longues explications nous comprenons que les chaussons sont privatifs et que chaque client doit en acheter une paire !

En overdose d’escalope, nous prenons tous un menu Végétarien, sauf Pascal pour qui c’est une soupe, une escalope autrichienne et au lit !

J3 : Y’a du soleil et de la poudre… lala-tirladada ! On va s’en f… Bref. Nous montons au Fuorcla Chalaus et descendons au soleil dans une superbe neige poudreuse.

silvretta guide

J4 : De nouveau, la météo fait des siennes ! Nous sommes contraints de changer nos plans en retournant voir Andréa au refuge Wiesbaden.  De nouveau, l’accueil est au top,  en revanche, Michel se fait gronder car il ne finit pas son escalope autrichienne ;-)

J5 : De nouveau du grand beau temps et une neige légère. Nous faisons l’ascension du Piz Buin et traversons jusqu’au refuge de la Silvretta, en passant par d’immenses glaciers. Ce soir, nous sommes en Suisse, nous n’aurons donc pas droit à notre escalope quotidienne. Cependant l’ambiance est excellente.

silvretta guide montagne

J6 : La journée peautage/dépeautage

-       Peautage : Nous montons en direction du Rote Furka

-       Dépeautage : Nous descendons dans une neige d’anthologie !

-       Peautage : Nous remontons en direction du Winterberg

-       Dépeautage : Nous descendons dans une neige d’anthologie !

-       Peautage : Nous remontons en direction col de Litzner,

-       Dépeautage : Nous descendons dans une neige d’anthologie !

-       Peautage : Nous remontons en direction de Saasbrücker Hutte

-       Dépeautage :…une bière, une soupe, une escalope autrichienne et au lit !

altiplanet silvretta

J7 : Sauve qui peut !

C’est le dernier jour et le temps est de nouveau menaçant. Nous montons au Seeluke, descendons  vers Schottensee et remontons au Schweizerlucke. La descente est longue jusqu’au lac, puis nous répétons l’enchaînement bus/galerie/téléphérique.

Nous filons enfin vers Chamonix, où nous attend le réconfort : Foie gras, fondue et bon vin !


Simon DUVERNEY   /   87 Grande Rue 38700 la Tronche   /   tel: 0033 (0)6 82 37 03 37   /   simonduverney@gmail.com